Les Services Publics : un bien commun à défendre et à développer

Depuis 1993, les gouvernements successifs poursuivent une politique de privatisation forcenée des services publics. La fourniture d’un  service public de qualité est sacrifiée à la recherche du profit  maximum et à court terme les investissements nécessaires ne sont plus réalisés. Les conséquences sont immédiates et touchent la vie quotidienne des citoyen(ne)s, notamment les moins fortunés : dégradation de la qualité du service de la santé,  dégradation du service postal, fermetures de lignes de train jugées non rentables… Pour nous, restaurer la logique de service public, est un facteur essentiel d’égalité, de développement et d’aménagement du territoire. La priorité aux services publics de proximité est une urgence afin d’assurer à chacun(e), l’accès aux services nécessaires aux besoins sociaux  de la population. Le financement des services publics performants n’est pas une charge, c’est un investissement qui manifeste une confiance dans l’avenir. Cela passe notamment par une fiscalité  plus juste et plus redistributive.

Droit à la santé

Le gouvernement se vante d’imposer un effort sans précédent à l’assurance maladie : 4 milliards supplémentaires d’économie sur la santé dont une nouvelle cure d’austérité de 477 millions d’euros pour des hôpitaux déjà exsangues. Les inégalités face à l’accès aux soins arrivent en tête des préoccupations des français. Le renoncement aux soins pour des raisons financières est devenu une réalité (près de 20% des français renoncent à se soigner).Les ménages cotisent plus que les entreprises pour le financement  de la sécurité sociale. Des cotisations qui augmentent au fur et à mesure que la sécurité sociale, elle, se désengage. La  loi hôpital patient santé territoire (dite loi Bachelot) et la tarification à l’activité sont de vraies  armes de guerre contre les hôpitaux publics. Les agences régionales de santé ont les pleins pouvoirs sur tous les établissements de santé et définissent sans concertation les  priorités sanitaires et sociales des territoires. Elles organisent la rationalisation de l’offre de soins, en accélérant les regroupements  et en créant des usines à soins  comme par exemple,  le CH de Bergerac, qui après celui de  Périgueux,  se voit  attribuer par l’ARS Aquitaine une enveloppe de 38 millions d’euros pour sa reconstruction. L’hôpital de Sarlat, situé entre ces 2 pôles hospitaliers,  et dont la vétusté des locaux n’est plus contestable, doit quant à lui fermer ses lits pour se transformer petit à petit  en hôpital gériatrique. Les Sarladais sont  ainsi condamnés  à se faire opérer à plus d’une heure  de leur lieu de vie !

Les candidat(e)s de notre liste, sont  engagés depuis  près de 2 ans  pour la défense de l’hôpital, contre la fermeture du service de chirurgie conventionnelle et  continueront d’être partie intégrante de cette mobilisation citoyenne exemplaire. Jean Jacques de Peretti, maire de Sarlat et Jean Fred Droin, conseiller général du canton, 3ème sur la liste socialiste ont fait le choix de voter la fermeture du service de chirurgie. La question de la  démocratie locale et la réappropriation par les citoyens de leur bien commun, la santé, est pour nous fondamentale. Nos futurs élu(e)s, s’engagent à poursuivre le combat pour l’égal accès à des soins de proximité, et plus globalement  pour exiger le moratoire sur toutes  les fermetures de services, pour l’abrogation de la loi hôpital santé territoire et  l’instauration d’un vrai débat sur la politique sanitaire et sociale sur l’ensemble de notre territoire.

Pour la liste « Sarlat, un avenir à gauche » Anick Le Goff, Irène Leguay, Juliane Delpeyrat, Benedictine Salon, Gilles Joco, Anne Delaunay, Fabienne Lasserre, Jean Paul Valette, Mickael Lorant et Pascal Vergnaud

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s