Faudra-t-il payer pour aller voir ses morts, à moins que la mairie ne fasse une concession… ?

Surprise et émotion des Sarladais qui ont vu fleurir des parcmètres sur les trottoirs de leur cimetière et le long du boulevard du Général De gaulle.

Le problème du stationnement à Sarlat est récurent notamment pendant la période estivale mais le choix fait par le maire et sa majorité de la liste « Sarlat : une ville à la campagne » pour y remédier est totalement injuste et inadapté.

Les habitants de Sarlat la Canéda vont subir une double peine : les difficultés liées à l’arrivée importante de touristes devant se garer pendant les mois d’été puis des charges financières supplémentaires pour pouvoir stationner à un emplacement particulièrement sensible et symbolique qu’est le cimetière.

Nous ne sommes pas totalement étonnés de cette décision irrespectueuse. Elle concrétise les choix effectués par Jean-Jacques de Peretti et son équipe que nous avions relevés et dénoncés au moment du vote du budget en conseil municipal.

En effet, les contraintes financières imposées par le gouvernement auxquelles s’ajoute le peu de marge de manœuvre dont dispose la municipalité plombée par une dette importante, la conduit à rechercher des ressources nouvelles. Ainsi les sarladais seraient obligés de sortir une fois de plus le porte-monnaie pour aller se recueillir dans l’intimité sur une tombe.

Les parcmètres font partie de cette stratégie. Pas d’augmentation du taux d’imposition mais instauration de nouvelles taxes comme si le contribuable et citoyen sarladais n’était pas une même et unique personne.

Il n’est pas possible d’accepter une telle décision. Les sarladais doivent bénéficier d’une aire gratuite de stationnement devant le cimetière, c’est tout simplement un acte de bienséance et d’humanité.

Il faut au moins réserver des emplacements gratuits, accessibles aux visiteurs du cimetière et garantir la gratuité des autres emplacements à proximité lors des enterrements. Des moyens techniques existent qui doivent permettent de solutionner ce problème et comme élus d’opposition nous sommes prêts à y contribuer.

Anick le Goff, Franc Champou, élus de la liste soutenue par le Front de Gauche et le NPA

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s