Compte-rendu des premiers mois de mandat des élus de la liste Sarlat un avenir à gauche

Voici les thèmes que nous avons défendus lors des conseils municipaux depuis le 28 mars 2014

1° Demande d’inscription sur le fronton de la mairie de la devise républicaine de « Liberté, Egalité, Fraternité » et mise en place d’un tableau permanent dans le hall d’entrée, qui explique la laïcité. Accord du maire après consultation de l’architecte des bâtiments de France et rédaction en commun du texte de la charte.

2° Questions budgétaires : Nous avons voté contre le budget de 2014 marqué par les restrictions budgétaires gouvernementales qui entraînent la baisse massive des dotations
(-150 000 euros en 2014 et -360 000 en 2015), qui sert de justificatif pour la majorité afin d’enclencher un processus de privatisation de certains services comme ceux de la peinture et de la menuiserie.
Nous avons voté contre les augmentations de taxes : transport scolaire jusque là gratuit, la hausse des tarifs des parkings et l’extension géographique des zones payantes, hausse des tarifs des repas des cantines, des activités périscolaires (anim’ado), la taxe d’équipement passant de 1% à 3% pour les entreprises.

3° Refus de voter la proposition du maire d’exonération de la taxe foncière des nouvelles constructions durant les deux premières années car celle-ci n’est pas limitée à une seule maison par propriétaire, permettant ainsi des cadeaux fiscaux à des investisseurs privés.
Refus de voter le financement à l’école privée argumenté sur la base fonds publics pour l’école publique

4° Sur la démocratie locale : On constate que notre conception de la démocratie participative est refusée systématiquement par la majorité qui considère qu’une fois élue, elle n’a plus besoin de consulter la population durant six ans même sur des questions nouvelles ou essentielles : Plan d’aménagement et de déplacement urbain, avenir de l’hôpital.

5° En tant qu’élus, nous sommes allés soutenir les parents d’élèves et les enseignants durant leur lutte contre la fermeture de deux classes à Sarlat. En conseil municipal, nous avons expliqué que ces problèmes locaux sont directement liés aux restrictions budgétaires gouvernementales en matière d’éducation. Illustrant ainsi un axe central de notre campagne électorale liant le national au local.

6° Nous avons argumenté afin de convaincre l’ensemble du conseil municipal de voter pour la motion présenté par le maire qui reprenait intégralement la position de l’association des maires de France dénonçant la baisse des dotations de l’Etat aux collectivités territoriales.

7° Nous avons envoyé un dossier complet sur le TAFTA à tous les élus. Après débat, le maire a proposé la mise en place d’une commission pour rédiger une délibération qui sera présentée au prochain conseil municipal du 12 décembre. L’objectif étant de mettre la commune hors TAFTA symboliquement et de demander au gouvernement et aux parlementaires de voter contre ce traité.

8° Enfin, nous avons régulièrement mis en débat la situation de l’hôpital et réclamé la tenue d’une table ronde à l’initiative du maire de la ville, proposition qui reste à ce jour lettre morte.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s